Instances et structures

INSTANCES DÉCISIONNELLES


Le Syndicat est composé, gouverné et administré par les instances suivantes :

Assemblée générale

L’Assemblée générale se compose de tous les membres en règle du Syndicat. Tous les membres ont droit de parole, de proposition et de vote conformément aux règles de procédure des Assemblées générales du Syndicat. L’Assemblée générale est souveraine; elle est l’instance suprême du Syndicat.

Consultez le Chapitre III relatif à l’Assemblée générale des statuts et règlements du SAREUS pour plus de détails.


Conseil syndical

Le Conseil syndical est l’instance qui assure la bonne marche des activités syndicales entre les assemblées générales. Il est composé des membres du Comité exécutif, des déléguées et délégués.

Le Conseil syndical agit comme intermédiaire entre le Comité exécutif et les membres. Il informe le Comité exécutif des préoccupations des membres, notamment quant à l’application et à la négociation de la Convention collective, fait des recommandations à l’Assemblée générale ou mandate le Comité exécutif sur ces questions.

Les déléguées et délégués doivent, dans la mesure du possible, provenir de toutes les facultés de l’Université de Sherbrooke et, dans le cas où plus d’un délégué de la même faculté siègent sur le Conseil syndical, ils devront provenir de départements différents s’il existe plus d’un département dans ladite faculté.

Consultez le Chapitre IV relatif au Conseil syndical des statuts et règlements du SAREUS pour plus de détails.


Comité exécutif

Le Comité exécutif est composé de cinq personnes : un(e) président(e), un(e) secrétaire, un(e) responsable aux affaires internes, aux communications et à la mobilisation, un(e) responsable aux relations de travail et un(e) responsable de la trésorerie.

Le Comité exécutif se réunit au moins dix fois par année, mais généralement au moins une fois par mois.

Consultez le Chapitre V relatif au Comité exécutif des statuts et règlements du SAREUS pour plus de détails.


STRUCTURES

Le SAREUS siège et rend compte aux structures suivantes :

Conseil québécois des syndicats universitaires (CQSU)

Le CQSU est un regroupement de syndicats d’auxiliaires d’enseignement, d’auxiliaires administratifs, de professionnels de recherche et d’auxiliaires de recherche affiliés à l’AFPC.


Alliance de la fonction publique du Canada – Région Québec (AFPC-Québec)

L’AFPC-Québec regroupe les membres de l’AFPC situés sur le territoire québécois, à l’exception de la région de l’Outaouais qui, quant à elle, fait partie de la région de la Capitale nationale de l’AFPC.

En action depuis 1994, l’AFPC-Québec s’est dotée de plusieurs positions politiques au fil de ses congrès triennaux québécois.  Aujourd’hui composée de plus de 40 000 membres, l’AFPC-Québec entend jouer un rôle de premier plan sur la scène politique québécoise.

 

Alliance de la fonction publique du Canada (AFPC)

L’AFPC est une des plus grandes centrales syndicales au pays, regroupant plus de 180 000 membres.


Fédération des travailleuses et travailleurs du Québec (FTQ)

La FTQ compte plus d’un demi-million de membres et elle représente plusieurs secteurs d’emploi, tant public que privé, de juridiction provinciale ou fédérale.


Congrès du travail du Canada (CTC)

Le CTC est une organisation nationale qui défend les intérêts et améliore la vie des travailleuses et travailleurs canadiens. Il encadre la plupart des syndicats nationaux et internationaux au Canada, les dix fédérations du travail provinciales et les deux territoriales et des douzaines de conseils du travail de district.  Le CTC représente plus de trois millions de syndiquées et syndiqués.